On dit souvent que pour les maladies graves, il est préférable de se faire expatrier dans un pays où les infrastructures de santé sont meilleures, comme les États-Unis. Certes, il n’y a pas à débattre là-dessus, mais si ne vous voulez pas être ruiné et retourner en bonne santé, il vaut mieux se renseigner un minimum sur la question. En effet, les remboursements ne se font pas de la même façon qu’en France et les procédures sont différentes. D’ailleurs, il faut déjà commencer par se renseigner sur l’autorisation de séjour, car maladie ou non, un voyage aux États-Unis nécessite quelques paperasses et de suivre des formalités pour des raisons de sécurité intérieure.

Le choix du médecin

Malheureusement, il ne suffit pas d’acheter un billet d’avion à direction du pays de l’Oncle Sam pour être soigné. Pour commencer, vous devez choisir le bon médecin traitant, et pas n’importe lequel, mais celui qui appartienne à un réseau validé par votre assurance, ou plus précisément le in-network. Vous pouvez avoir accès à la liste des médecins sur internet.

Leur parcours est résumé dans chacune de leurs descriptions donc vous ne devez pas avoir de mal à trouver celui dont les compétences correspondent à votre cas. De plus, vous pourrez lire les commentaires et avis des patients. L’avantage, c’est que vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de votre assurance, même à l’autre bout du monde.

Ce qu’il faut savoir

Vous avez sans doute déjà entendu dire que les frais médicaux étaient coûteux aux États-Unis. Eh bien, ce n’est pas qu’un mythe. En effet, pour une simple consultation chez un médecin généraliste, comptez autour de 80 dollars. Pour une hospitalisation, on vous facturera dans les quelques milliers de dollars. Même une consultation avec une prise de sang peut coûter 1000 dollars.

Les assurances dans la carte de crédit ne parviennent pas toujours à couvrir les frais médicaux souvent onéreux. De plus, elles ne sont uniquement destinées qu’à assurer le voyageur lui-même et non les autres membres de la famille. D’ailleurs, il faut que vous ayez acheté le titre de voyage avec cette même carte bancaire pour bénéficier de ces assurances.

Faire une demande ESTA pour pouvoir y séjourner

Que vous souhaitiez faire un séjour aux États-Unis pour transiter, un séjour touristique, un voyage d’affaires ou bien pour vous soigner, vous aurez toujours besoin d’une autorisation de voyage électronique. Pour les ressortissants des pays membres de ceux qui bénéficient du cadre du programme d’exemption de Visa, un séjour de 90 jours maximum ne nécessite pas de faire votre demande de Visa.

ESTA fait référence au Système Électronique d’Autorisation de voyage. Pour l’obtenir, il faut remplir le formulaire ESTA en ligne. C’est un document indispensable à présenter au département de la sécurité et aux autorités américaines, lorsque vous allez pénétrer sur le territoire américain, que ce soit par voie aérienne ou par voie terrestre. Parfois même, il faudra présenter une demande à l’embarquement.

Avant d’obtenir une autorisation, il faut s’assurer de détenir un passeport valide. Si l’expiration du passeport arrive avant celle de l’ESTA, il faudra une nouvelle demande d’autorisation de voyage. Il faut aussi noter que la demande ESTA doit s’accompagner d’un billet retour et d’un passeport biométrique qui prouvent que vous comptez retourner en France ou dans votre pays d’origine une fois le titre de séjour expiré.

Bref, se faire soigner aux États-Unis est possible, mais à condition que les documents de voyage soient en règle. Les services d’immigration et même le gouvernement américain vous feront comprendre qu’ils ne plaisantent pas à ce sujet si vous daignez fouler le sol américain sans une autorisation de voyage.