Les jeunes diplômés du lycée sont nombreux à rechercher leur voie. Si vous êtes plutôt habile des mains et que vous avez un certain sens relationnel, pourquoi ne pas s’inscrire dans un Institut de formation en ostéopathie ? Ce secteur est en plein boom en France car le nombre d’ostéopathes y a quasiment doublé, voire triplé en quelques années. Cela dit, c’est un domaine qui peut être lucratif avec un bon réseau de clients. Comment devenir ostéopathe dans ce cas ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

Les caractéristiques de la profession d’ostéopathe

Depuis maintenant quelques années, l’ostéopathe est un professionnel reconnu dans le monde médical. Sa discipline consiste à localiser les troubles fonctionnels pour restaurer le bon fonctionnement du corps humain et cela, grâce à la palpation, aux gestes techniques et aux massages lents et précis sur certains points. Ce spécialiste soigne donc quelques parties de l’anatomie humaine ou animale (ostéopathie animale), grâce à la médecine manuelle.

Pour commencer, l’ostéopathe établit un diagnostic de la maladie du patient, puis lui offre une thérapie manuelle la plus favorable à sa guérison. Ce praticien est surtout consulté pour des problèmes lombalgiques et des soucis liés au stress, mais il peut aussi soulager les troubles digestifs, urinaires ou ORL.

Pour opérer, l’ostéopathe devra mettre en pratique différentes notions comme la physiologie, l’ostéopathie du sport, l’ostéopathie crânienne, l’ostéopathie structurelle, la sémiologie… Bref, il devra appliquer l’ensemble de ses cours théoriques pour que son patient puisse guérir vite.

Les formations disponibles dans le milieu

Vous vous demandez sans doute quelles études pour un ostéopathe sont proposées. Eh bien les étudiants post-bac devront se préparer mentalement et physiquement car le cursus d’une école d’ostéopathie comporte plusieurs heures de cours, divisées en cours théoriques et en pratique clinique. La partie théorique sera abordée durant les premières années d’études, et avant de décrocher le diplôme, le futur ostéo devra mettre en pratique tout ce qu’il a appris. Voilà pourquoi une école supérieure en ostéopathie doit intégrer une clinique ostéopathique en son sein pour permettre aux étudiants de compléter leur formation.

Il est conseillé de choisir un institut supérieur agréé par le Ministère de la Santé pour s’assurer de la qualité de la formation en ostéopathie. Le mieux pour cela est de se rendre aux journées portes ouvertes où vous aurez l’occasion de découvrir l’équipe pédagogique de l’école qui vous intéresse et de visiter ses locaux. Vous pourrez aussi obtenir toutes les informations nécessaires pour l’établissement d’un dossier de candidature ainsi que les conditions à remplir pour l’admission.

Si vous ne voulez pas suivre la formation initiale, certains établissements de formation proposent la formation continue avec 2 600 heures d’apprentissage. Cette durée est réduite à moitié pour les professionnels de la santé comme les sages-femmes, les kinésithérapeutes, les médecins et les infirmiers.

Les qualités requises pour les ostéopathes

Tout d’abord, le professionnel doit être issu d’une bonne école d’ostéopathie car c’est la garantie qu’il détienne toutes les compétences techniques nécessaires pour faire ses consultations. Ensuite, il doit faire preuve d’un bon relationnel, étant donné qu’il côtoiera des gens à longueur de journée. Pour les amener à se confier, il doit les mettre à l’aise et en confiance.

Par ailleurs, l’ostéopathe est un spécialiste qui doit être calme et patient à toutes les étapes de la thérapie car c’est celui qui doit rassurer le patient et non l’inquiéter encore plus. Enfin, il doit avoir le sens moral et éthique comme tous les professionnels de la santé. Il doit être en mesure de fournir les meilleures solutions et conseils à son patient pour que ce dernier puisse guérir rapidement !