Les formations en électricité n’ont rien en commun à celui de la médecine du travail. Ce sont deux choses complètement différentes. Il est donc très difficile d’imaginer qu’un électricien puisse devenir l’administrateur d’un centre de santé. Pourtant, cela existe au sein d’un centre de santé très connu en France : le CIAMT présidé par Phillipe Goj. Découvrons ensemble les parcours du génie qui a pu exercer cette fonction.

Qui est Philippe Goj ?

Philippe Goj est un homme très actif dans le monde professionnel. Il est parvenu à transformer sa passion en une carrière. Sa passion réside dans le domaine de l’électricité. Il a hérité de cet amour de son père qui est artisan électricien. En grandissant, Philippe Goj rêvait de devenir un ingénieur en électricité. Au bout de quelques années de dur labeur, il était finalement admis à l’école centrale de Lille. Durant sa formation, il a donné le meilleur de lui afin de concrétiser son rêve. Après trois ans d’études au sein de cette école, ses efforts ont porté ses fruits, car il a décroché son diplôme d’ingénieur. Il avait 25 ans quand il y était parvenu. Philippe Goj s’est encore montré motivé et déterminé pour continuer ses études. C’est pourquoi il s’est inscrit à l’université Paris Dauphine. Cette fois encore, il s’est entièrement consacré à ses études et a finalement décroché un DESS en contrôle de gestion à ses 27 ans.

Étant jeune et intelligent, il a commencé ses carrières en tant que directeur de travaux en électricité, et cela, seulement un an après ses études. Ensuite, il a créé son propre cabinet d’entreprise nommé SARL Goj. Bien évidemment, cette entreprise œuvre dans le domaine de l’électricité. Puis, il est devenu président de la chambre syndicale des artisans électriciens de l’Ile de France, de FEDELEC, de l’ASFODELEC et administrateur à Promotelec. Philippe Goj est donc riche en expérience du leadershiping.

Qu’a-t-il fait pour intégrer le monde de la médecine du travail ?

CIAMT

Aux alentours des années 2016 et 2017, Philippe Goj avait un nouvel objectif en tête. L’entrepreneur désirait travailler en faveur du bien-être et de la santé des travailleurs. Une chose dont il a pu remarqué au cours de ses expériences fut les risques inquiétants d’attraper une maladie mentale due au travail chez les salariés. Il est conscient que la médecine du travail a besoin d’une prévention efficace pour le bien ces derniers. Comme toujours, il s’est montré déterminé et engagé. Au fur et à mesure du temps, il est élu président dans le Centre Inter-entreprises et Artisanal de santé au Travail (CIAMT).

Il est vrai que les parcours et les ambitions de Philippe Goj ne semblaient pas destinés à le pousser dans le rôle de président dans un centre de santé. Pourtant, son envie d’aider les employés lui a permis de s’adapter facilement dans un nouvel environnement. Par conséquent, l’artisan a cherché une stratégie efficace pour améliorer les services proposés par CIAMT. Il a donc intégré une politique de prévention au sein de ce centre. Actuellement et dans ce même objectif, les médecins-chefs et les équipes de support du CIAMT suivent des formations afin de sensibiliser les adhérents.