De nombreuses personnes sont passionnées par l’accrobranche et les sensations fortes qu’elle procure. Les parcours en hauteur peuvent cependant représenter des risques. Si vous êtes un gestionnaire de parc d’accrobranche, vous avez donc la responsabilité de protéger votre clientèle. Que dit la loi sur le sujet ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les responsabilités des parcs d’accrobranche.

Mettez tous les équipements adéquats à la disposition du public

Toutes les disciplines sportives ont des règles basiques et des équipements spécifiques qui sont indispensables. Leur pratique est en effet impossible, difficile ou dangereuse sans quelques outils. Les activités d’accrobranche se déroulent dans des zones boisées, en hauteur, et nécessitent des efforts. Les risques ne sont donc pas négligeables. Pour cela, on ne peut pas se risquer sur ces parcours sans avoir un équipement spécifique.

Pour cette raison, la première responsabilité d’un parc est de fournir à ses visiteurs, qu’ils soient seuls ou en groupe, les outils et accessoires leur permettant une pratique sécurisée de leur discipline préférée. L’équipement complet, que vous pouvez découvrir en grande partie sur le site de Storkandstock, un site d’achats groupés pour les professionnels du loisir, comprend entre autres les éléments suivants :

  • gants d’accrobranche,
  • matelas de protection,
  • chaussettes antidérapantes,
  • cubes de mousse,
  • baudrier,
  • casque,
  • longe,
  • harnais.

Les gants d’accrobranche et les chaussettes antidérapantes

Sur tous les parcours d’accrobranche, porter des gants est obligatoire, peu importe l’âge des participants. Plus que de simples accessoires, ils sont indispensables pour la sécurité, l’hygiène et le confort des joueurs. En automne et en hiver, les gants sont utiles pour protéger les mains contre le froid ambiant. À cette fonction s’ajoute la protection contre les éraflures, et les frottements contre les cordes et écorces des arbres des parcours.

Pour acheter des gants d’accrobranche dans votre parc de loisirs, n’oubliez pas les tailles enfants. Les plus petits ont eux aussi besoin d’une bonne protection. Que vous choisissiez des gants en coton, ou en nylon, veillez à ce qu’ils laissent respirer la peau. Ils seront ainsi plus confortables. Quant aux chaussettes antidérapantes de grande qualité, elles doivent posséder des bandes de compression, des renforts aux chevilles et un tissage résistant. Il faudra choisir des modèles personnalisables en différentes tailles pour votre parc.

Les lignes de vie sur les parcours d’accrobranche

L’équipement de protection individuel fourni par les parcs comprend un baudrier, des longes et des mousquetons. Ces éléments doivent être attachés à une ligne de vie continue pour protéger les visiteurs des chutes. Vous pouvez installer une ligne de vie verticale, horizontale, ou mixte selon le type de parcours. Les harnais utilisés pour les dispositifs des lignes de vie doivent être conformes aux indications de la norme EN 12 777.

parcours d'accrobranche, équipements nécessaires

Le matelas et les protections pour plateforme d’accrobranche

Bien que les lignes de vie soient présentes, il est aussi judicieux d’installer des matelas ou protections en bas des parcours. Choisissez de préférence, des matelas en mousse recyclée qui ont des bavettes et œillets de fixation solides. Le vert est également la couleur recommandée parce qu’il se fond bien dans le décor boisé des terrains d’accrobranche. N’hésitez pas à personnaliser vos matelas et protections avec le logo de votre établissement. Ceci participe à un branding efficace.

Formez le public à l’utilisation des équipements

Il ne suffit pas d’avoir les équipements de sécurité individuels et collectifs nécessaires dans votre parc. Il faut également veiller à ce que vos clients les utilisent et qu’ils le fassent de manière convenable. Le deuxième devoir d’un responsable de parc est donc la formation des usagers à l’utilisation correcte des équipements de protection. Cette formation doit se faire avant qu’ils montent sur les parcours pour se divertir.

Assurez un encadrement rigoureux par des professionnels qualifiés

L’accrobranche a beau être une activité très divertissante, quand on saute, escalade ou grimpe des branches d’arbre, on n’est jamais totalement à l’abri de petites égratignures, d’un petit faux pas ou d’une chute. Il est donc indispensable de mettre en place un encadrement minutieusement pensé et une observation attentive des aventuriers que vous recevez dans votre parc. Pour chaque parcours, il faut accompagner vos clients avec des encadreurs vigilants et bien formés pour les orienter, les former à la pratique de cette discipline et veiller à leur sécurité ainsi qu’à leur discipline. Cette précaution doit être encore plus rigoureuse lorsque vous accueillez de jeunes enfants ou des adolescents.

Pour assurer l’encadrement des joueurs, vous devez avoir un personnel compétent et bien formé. Les formations de l’AFFORPAH sont une référence en la matière. Parmi les diplômes qu’on exige du personnel d’un parc d’accrobranche, on peut également mentionner :

  • Le brevet d’État d’éducateur sportif (BEES), option escalade ou spéléologie,
  • Le certificat de spécialisation « activités escalade » associé aux BPJEPS,
  • Le brevet d’État d’éducateur sportif, option activités physiques pour tous (BEESAPT),
  • Le diplôme de moniteur d’escalade du brevet d’État d’alpinisme…

De plus, comme dans d’autres lieux recevant du public, vous devez prévoir dans votre parc de loisir les équipements indispensables pour les premiers secours. Pour qu’il puisse s’en servir convenablement et gagner de précieuses secondes en cas d’accident, le personnel doit suivre une formation aux techniques des premiers secours et en avoir une excellente maîtrise.

parc d'accrobranche, réglementations

N’oubliez pas d’entretenir les installations

Filets, cordage, supports, poulies…, toutes les installations d’un parc d’accrobranche sont sensibles. Ils doivent donc bénéficier d’une maintenance rigoureuse et régulière. Ainsi, vous pourrez à temps réaliser les réparations, remplacements et renouvellements nécessaires pour la sécurité de vos clients. Vous pouvez choisir les périodes de faible affluence comme les milieux de semaines et les saisons mortes pour l’inspection puis l’entretien de vos parcours en hauteur et autres équipements du parc.

Souscrivez les assurances nécessaires

Dans un parc qui reçoit du public, il faut avoir des contrats d’assurance qui vous protègent contre les conséquences financières des problèmes de vos clients ou de vos équipements. En premier lieu, une garantie responsabilité civile est incontournable. C’est elle qui prend en charge les dommages corporels, matériels et immatériels. Vous pouvez également choisir une assurance multirisque spécialement destinée aux exploitants de parcs de loisirs.

Quelles sont les sanctions pour manquement à la réglementation ?

Le respect des règles ci-dessus est important pour éviter les sanctions prévues par la loi française dans le cadre des activités des PAH (parcs acrobatiques en hauteur). Il existe les sanctions administratives et les sanctions pénales. Les sanctions administratives se résument principalement à la fermeture temporaire ou définitive du parc. Une mise en demeure préalable est faite. En ce qui concerne les sanctions pénales, elles sont de 15 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement si votre personnel n’a pas les qualifications requises. Pour un défaut d’assurance responsabilité civile, vous risquez une amende de 7500 euros et 1 an d’emprisonnement.