Votre guide santé

Comment choisir sa mutuelle quand on est au chômage ? 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
chommage

Assurant votre couverture en cas de soucis de santé, la mutuelle est indispensable, même si vous êtes demandeur d’emploi. En effet, la baisse de revenus incite souvent les gens à l’abandonner. Or, il existe des solutions proposées pour limiter vos dépenses liées à votre santé.

Quelles sont les différentes alternatives ?

Si vous avez récemment perdu votre emploi ou que vos allocations chômage ne suffisent pas, vous avez deux solutions au choix :

  • la portabilité de votre ancienne mutuelle ;
  • la complémentaire santé solidaire.

La portabilité

Pendant une certaine période, vous pouvez conserver votre ancienne complémentaire santé entreprise. En effet, la portabilité de la mutuelle est envisageable dans les cas suivants si :

  • votre mutuelle était obligatoire ;
  • vous travailliez dans une entreprise avant d’avoir perdu votre travail ;
  • vous êtes inscrit à Pôle Emploi ;
  • vous n’avez pas été licencié pour avoir commis une faute grave.

La Complémentaire Santé Solidaire

Si l’ensemble de vos ARE est en dessous d’un certain seuil, vous pouvez prétendre au CSS ou Complémentaire Santé Solidaire. Elle est gratuite et s’adresse aux français qui ont des revenus mensuels très faibles. Ainsi, ils seront pris en charge en totalité pour tous leurs problèmes de santé. Si vous pouvez bénéficier du CSS, elle vous sera accordée pendant un an et pourra être renouvelée. Pour trouver les mutuelles pour chômeurs, n’hésitez pas à faire quelques recherches.

Les solutions de mutuelle santé pas chère pour les demandeurs d’emploi

Quand les revenus diminuent, il n’est pas toujours évident de faire le bon choix de complémentaire santé. Toutefois, il existe des solutions pour trouver une mutuelle chômage à bon prix :

  • La mutuelle communale : elle est proposée par la municipalité. Les administrés peuvent, en effet, bénéficier d’une complémentaire santé à un prix plus attractif qu’une mutuelle individuelle.
  • Rattacher sa mutuelle à celle de son conjoint : si votre conjoint bénéficie d’une mutuelle d’entreprise obligatoire, vous pouvez demander à faire rattacher la vôtre à celle-ci, durant la période de chômage. Vous jouirez ainsi des garanties intéressantes que l’entreprise a négociées.
  • La mutuelle éligible à la CSS avec participation : si vous avez des revenus faibles, mais que vous avez des ressources dépassant la CSS gratuite dans la limite de 35 %, cette option est faite pour vous.
  • Utiliser un comparateur de mutuelle : malgré les offres déjà connues, il est toujours préférable de les comparer pour pouvoir bénéficier de la mutuelle la plus adaptée à votre situation. De plus, les comparateurs vous permettent de demander des devis gratuits.

Les garanties à privilégier

Il est toujours important d’étudier les garanties, quelle que soit la mutuelle choisie. Sachez d’ailleurs que les formules de base ne couvrent jamais qu’une partie des besoins, même si elles paraissent attractives au départ. Ainsi, pensez à vérifier minutieusement les garanties suivantes avant de souscrire à une mutuelle :

  • les soins d’optique ;
  • les frais dentaires ;
  • les dépenses pharmaceutiques ;
  • les consultations médicales.

En revanche, si vous n’avez pas de problèmes dentaires ou de vue, vous pouvez toujours vous contenter d’une formule de base.