Votre guide santé

Comment lutter contre une carence en fer ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
aliment ferreux

La lactoferrine est riche en fer. Cette substance est souvent utilisée pour prévenir les carences en fer et réduire les risques d’anémie. En effet, cette maladie se caractérise par une baisse de la capacité du sang à transporter l’oxygène vers les autres cellules. Il est possible de lutter contre une carence en fer grâce à l’alimentation. Cet article vous présente les différentes solutions pour faire le plein de fer et prévenir les risques d’anémie.

La lactoferrine pour prévenir une carence en fer

La lactoferrine est une substance qui est très utilisée contre l’anémie, en alternative au fer traditionnel. Il s’agit d’un médicament riche en fer, qui a été mis au point pour combler les besoins en fer de l’organisme. La lactoferrine s’adresse aux personnes des deux sexes. Idéalement, elle est réservée aux enfants de six ans ou plus qui présentent des signes d’anémie. Ce produit est prescrit dans le cadre du traitement d’une anémie ferriprive. Il est par ailleurs important de noter que ce médicament et interdit aux :

  • personnes souffrant de maladie de malabsorption (maladie cœliaque) ;
  • personnes souffrant d’une maladie provoquant de pertes sanguines ;
  • personnes souffrant d’une allergie à la lactoferrine ou au sulfate ferreux.

Les bienfaits de l’alimentation contre une carence en fer

Parce que la lactoferrine est riche en fer, elle s’adresse idéalement aux enfants souffrant de malnutrition. Les femmes enceintes ainsi que toute personne présentant des signes de d’anémie sont concernées par ce traitement. Cependant, il est possible de prévenir l’anémie ferriprive grâce à l’alimentation. Il est possible de prévenir et/ou empêcher une carence en fer grâce à l’alimentation. En effet, l’une des principales causes de cette carence est un apport insuffisant de fer dans l’alimentation. C’est généralement le cas chez les personnes qui suivent un régime végétarien non équilibré.  Elle se manifeste par un ensemble de symptômes désagréables notamment une fatigue intense et un manque d’énergie. Les aliments riches en fer que vous devez intégrer à votre alimentation sont les suivants.

  • Les abats

Dans cette catégorie, le foie de porc est l’aliment le plus riche en fer. Il en contient 18 mg, dans une portion de 100 g de foie. Le rognon d’agneau vient en seconde position avec 12 mg de fer pour 100 g de rognon. Le foie de bœuf fait aussi partie des aliments riches en fer. Pour 100 g, il faut compter 7 mg de fer. Notez que les abats sont aussi une source importante de vitamines B9 et B12.

  • Les viandes rouges, volailles et produits marins

Ces aliments sont d’un grand apport en fer pour l’organisme. Inclure dans son alimentation de la viande rouge, de la volaille ou alors des produits de la mer augmente de façon non négligeable la quantité de fer non héminique dans l’organisme. Ils sont également riches en vitamine B12, indispensable pour le maintien de l’organisme. Les malades souffrant d’anémie doivent consommer deux portions de volaille et de poisson, pour quatre portions de viande chaque semaine.

  • Les aliments riches en fibres 

Les fibres alimentaires ont réussi à démontrer leur importance dans la lutte contre l’anémie. Riches en fer, ils contiennent jusqu’à 10 mg par portion de 100 g. Elles contiennent également de la vitamine B9. Les aliments à base de blé complet sont donc indiqués dans le cadre de la prévention d’une carence en fer.

En conclusion, l’anémie est une maladie du sang, causée par une insuffisance en fer dans l’organisme. Pour y remédier, vous avez le choix entre des solutions pharmaceutiques et des alternatives alimentaires. Dans un cas comme dans l’autre, les conseils d’un professionnel de la santé et du bien-être sont de rigueur.