Votre guide santé

Que coûtent des soins d’hospitalisation ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
media-hospitalisation-coutent-soins-que-des.jpg

Que ce soit à cause d’un accident ou d’une maladie, nul n’est malheureusement à l’abri d’une hospitalisation. Les frais qui y sont liés peuvent être extrêmement coûteux, et l’on s’en aperçoit souvent alors qu’il est trop tard… Quels sont ces frais ? Dans quels cas une prise en charge à 100 % est-elle possible ? Quel rôle joue la mutuelle santé ?

Quels sont les frais liés à une hospitalisation ?

Le coût d’une hospitalisation dépend avant tout de sa nature, du service dans lequel on est admis et de la durée du séjour. Un séjour en réanimation, qui dure souvent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, sera plus onéreux qu’une admission pour une chirurgie bénigne, dont on sort au bout d’un jour ou deux. Les tarifs peuvent varier également en fonction de la nature de l’établissement (hôpital ou clinique).

Des études récentes révèlent que le prix d’une journée d’hospitalisation est en moyenne de 1370 euros lorsque le patient est admis dans un service de médecine, 1700 euros pour un service de chirurgie et plus de 3000 euros pour des soins intensifs.

Il est à noter que la rémunération du personnel représente 70 % du prix journalier d’hospitalisation. La part du prix des médicaments et des dispositifs de soins est estimée à 13 %, celle des charges fixes à 9 %, et celle de l’immobilier (amortissement du coût de l’établissement) à 8 %.

Si la sécurité sociale prend en charge une partie des frais d’hospitalisation, il est vivement recommandé de prendre une mutuelle santé adaptée pour être mieux remboursé ou bénéficier de services complémentaires (chambre individuelle par exemple). En matière de mutuelle santé, vous pouvez comparer les meilleures offres sur le site lechatsur.fr pour sélectionner une mutuelle adaptée à vos attentes, en fonction de vos antécédents et de votre besoin de protection.

frais santé

Que prend en charge la sécurité sociale ?

Une grande partie des frais de séjour d’une hospitalisation (80 %) est prise en charge par la sécurité sociale. Le patient devra lui-même s’acquitter des 20 % restant, appelé le ticket modérateur.

Si l’on prend l’exemple d’une journée facturée à 1370 euros, le patient devra tout de même s’acquitter de 274 euros. À cela, il faudra également ajouter d’autres frais pour lesquels le régime obligatoire ne s’applique pas. Il s’agit entre autres du forfait journalier, qui est généralement de 20 euros par jour, des dépassements d’honoraires ainsi que des coûts de confort (chambre privée, télévision, etc.).

Dans quels cas la sécurité sociale prend-elle en charge les frais d’hospitalisation à 100 % ?

Dans certaines situations, la sécurité sociale peut prendre en charge 100 % des frais d’hospitalisation. C’est notamment le cas pour :

  • Une hospitalisation de plus de 30 jours d’affilée
  • Un patient bénéficiant de la CMU-complémentaire
  • L’hospitalisation d’un nouveau-né durant les 30 jours suivant sa naissance
  • Une hospitalisation liée à une affection de longue durée

Le forfait journalier ainsi que les frais de confort restent en revanche à la charge du patient.

Réduire sa part des frais d’hospitalisation avec une mutuelle santé

Une hospitalisation implique des coûts importants. Pour réduire le reste à charge, une mutuelle santé s’avère très utile. En effet, les contrats de mutuelle peuvent rembourser le ticket modérateur, mais aussi le forfait journalier hospitalier. Cela reste souvent insuffisant pour couvrir la totalité des frais liés à une hospitalisation. Sans parler des frais de confort (chambre individuelle, etc.)

Avoir une bonne couverture santé revêt donc une grande importance en cas d’hospitalisation. Il est par conséquent essentiel d’effectuer le choix d’une mutuelle d’hospitalisation performante, avec des garanties de qualité pour une protection optimale.

Pour dénicher les meilleures offres, il est vivement recommandé d’utiliser un comparateur en ligne. Prenez le soin d’examiner les différentes garanties proposées pour effectuer un choix judicieux. En dehors du ticket modérateur et du forfait hospitalier, une bonne mutuelle peut prendre aussi en charge les frais de dépassement d’honoraires, mais aussi certains suppléments liés au confort personnel.