Toutes les souscriptions d’une assurance-vie permettent des rachats partiels. En effet, les primes versées ne représentent pas de l’argent « bloqué ». Voici comment procéder à ce type de retrait en cas de besoin.

Le retrait partiel : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une police d’assurance-vie qui libère une partie de sa valeur de rachat tout en maintenant la police d’assurance en vigueur. Cela signifie que vous faites uniquement un retrait partiel sans avoir à annuler la totalité de la police d’assurance.

Dans le jargon des assureurs, ce type de retrait est appelé « rachat partiel », par opposition au rachat total. Ce dernier signifie que le souscripteur récupère la totalité des sommes épargnées.

A tout moment et quelle que soit la nature de son projet, le souscripteur a entièrement le droit de procéder à un rachat total ou à un rachat partiel.

Comment procéder à un retrait partiel de l’assurance vie ?

Procéder à un rachat partiel de l’assurance-vie est assez simple.

Aviser l’assureur

La première chose à faire est d’aviser la compagnie d’assurance avec laquelle vous avez souscrit votre assurance vie. Vous devez alors lui adresser une lettre recommandée avec :

  • une copie de votre carte d’identité ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • le dernier relevé d’information de votre contrat.

Selon les compagnies d’assurance, comme vous le constaterez sur AFUB.ORG, cette demande de retrait partiel sur votre assurance-vie peut parfois être faite en ligne. Ce procédé est beaucoup plus rapide et vous évite de vous déplacer.

Fournir tous les renseignements nécessaires

La somme représentée par l’assurance-vie est votre argent et vous pouvez en disposer à tout moment. Vous pouvez également l’utiliser comme bon vous semble. Toutefois, la loi oblige l’assureur à vous poser des questions sur l’utilisation de l’argent à retirer. Donnez des réponses claires et concises comme « projet immobilier » ou « besoin de liquidités ».

Enfin, renseignez-vous auprès de votre assureur concernant la fiscalité et la possibilité d’un rachat partiel programmé que vous obtiendrez sous forme de rente. Notez que, contrairement au capital que vous allez toucher à la fin d’un contrat assurance-vie, un rachat, lui, est imposable.